CYCAS REVOLUTA, CYCAS DE JAPAN, SAGOUTIER.

 

 

Contrairement à ce que tout le monde pense, le cycas n’est pas un palmier mais sa ressemblance porte à confusion.

Il  n'est absolument pas un palmier. C'est une plante primitive appartenant à un ordre complètement à part. Toutefois, par commodité, on traite habituellement le cycas en même temps que les palmiers.

Cycas revoluta, appelé sagou du Japon ou Cycas du Japon, est une plante originaire des îles Nansei et Ryukyu au Japon, ainsi que du Sud-est de la Chine.

Pour l’étymologie, son nom revoluta du latin revolutus : enroulé, allusion aux marges des folioles révolutées.

Le cycas revoluta peut vivre assez longtemps. Les plus vieux spécimens atteignent 6-7 mètres de haut à l'âge de 50-100 ans. C'est une plante dioïque (avec des pieds mâles et des pieds femelles distincts).

Pour  la description de cet arbre. Le Cycas revoluta est un arbuste de 1 à 3 mètres de haut, doté d'un gros stipe « tronc » de 20-45 cm de diamètre et d'une tige souterraine

D’apparence légère, aux feuilles de palmier mais en réalité très rigide, les feuilles du cycas sont disposées en une élégante rosette. Elles sont portées par un pétiole de 7,5 à 10 cm couvert d'épines. Elles se développent en se déroulant à la manière d'une fougère.

 

Les feuilles jaillissent d'une sorte de tronc court et trapu, comme formé d'écailles. La plupart du temps, celui-ci est le résultat de vestiges foliaires. De teinte rouille, ce tronc repose à la surface du sol et renferme des réserves d'eau que la plante utilise en période de sécheresse.

Les inflorescences se forment au centre de la touffe de feuilles.

Les pieds mâles portent un gros cône mâle érigé, formé d'écailles allongées.

Les pieds femelles portent au centre des feuilles réduites, veloutées, avec quelques ovules à leur base.

Ce  Cycas se multiplie soit par semis, soit par enracinement des rejets poussant occasionnellement à la base d'un pied-mère. Dans un cas comme dans l'autre, le processus est tellement lent et il y a si peu d'amateurs qui se lancent dans cette aventure qu'il est préférable d'acquérir un sujet déjà formé.

S’il  y a des amateurs qui aiment l’avoir dans leur maison. Après disposition d’un bon sujet, il faut un bon terreau que vous mélangerez éventuellement avec 1/3 de compost si vous en possédez.

 

 

Afin de faciliter le drainage, disposez au fond du pot d’un lit de graviers, de petits cailloux ou de billes d’argile.

Cette opération permet d’éviter que les racines ne baignent dans l’eau, ce qui pourrait lui être fatale.

  • Installez-le donc dans un pot de bonnes tailles remplies de terreau spécial plantes d’intérieur ou plante verte.
  • Bien qu’il soit nécessaire de le rempoter au printemps tous les 2 à 3 ans, en dehors de ça, préférez un surfaçage régulier qui comblera parfaitement le besoin de la plante en support de culture.

 

Enfin, pour son utilisation, le Cycas revoluta est cultivé comme plante ornementale, les tiges de cycas riches en amidon sont consommées en milieu tropical.

 Au Japon, l'arbre est activement propagé et sert à fabriquer un faux sagou (le vrai sagou est tiré des palmiers) qui est utilisé moulé en pâte pour être consommé tartiné sur du pain.

Ces photos ont été prises le Mercredi « 16 Février 2011 », au niveau du l’exploitation agricole  appartenant a la zaouïa Alaouia, de la wilaya de Mostaganem.

Date de dernière mise à jour : 03/12/2011



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site