LA SAUGE LA PLANTE QUI SAUVE

 

 

 

 

Synonyme : Herbe sacrée, Thé d’Europe, Thé de la Grèce, Thé de la France, Thé de Provence, Grande sauge, Sauge franche,

Nom botanique : Salvia officinalis L, Salvia triloba.

Allemand : Salbei, Garten-Salbei.

Anglais : Sage.

Les noms vernaculaires : Souaq en nabi « le plus connus dans notre région », Mofaca, Kheyet ledjrah, Naama, Salma, Houbiget es sedr, Tazzourt, Agourim, Imeksaouen.  Ces noms sont les plus populaires en Algérie qui sont appelées dans plusieurs différentes régions.

Famille : Labiées.

Description : La sauge un sous-arbrisseau de la famille des lamiacées originaire du pourtour de la Méditerranée; son nom vient du latin Salvia signifiant Sauver ce genre comprend plus de 700 espèces.

 

Sa multiplication s'effectue par semis au début du printemps et repiquage deux mois plus tard, puis replantation définitive à l'automne. On peut également en faire des boutures ou diviser les touffes.

 

 Ce  sous-arbrisseau à racine ligneuse, brunâtre, fibreuse aime les terres chaudes, légères et rocailleuses  affectionne les climats ensoleillés, tandis que sa tige très rameuse est  de 20 à 30 centimètres.

 

 

 Les feuilles, opposées, pétiolées, ovales, rugueuses, blanchâtres, persistent l'hiver grâce au revêtement de poils laineux qui les protège.

 

 

 Les fleurs, bleu rose lilas, visibles de mai à août, sont grandes, groupées à la base des feuilles supérieures l'ensemble forme de grands épis.

 

Odeur : balsamique  « odeur d’un baume ».

Saveur : chaude, aromatique, légèrement amère.

Partie à utiliser : feuilles et sommités fleuries.

Biotope : commune dans toutes l’Algérie, se rencontre rarement à l’état spontané, elle est très cultivée.

Récolte : été.

 

Utilisation : très efficace dans plusieurs domaine, et on peut résumer tous cela a partir de ce proverbe africain qui dit « les personnes qui ont des sauges a leur maison n’auront jamais besoin d’un médecin ».

Pour l'usage médicinal, on récolte les feuilles, les fleurs et les tiges feuillues que l'on récolte en été, en délaissant les parties ligneuses du bas .

A- Usage interne:

  • Elle est remarquable pour traiter les sueurs nocturnes, les transpirations anormales, autant sur le plan des quantités que des odeurs.
  • Chez les patients atteints de maladies infectieuses, elle régulera la fièvre et aura une action tonique et stimulante. Elle est encore indiquée dans les fatigues persistantes, la paresse digestive, les troubles nerveux de type dépressifs.
  • Très précieuse dans le cadre de la ménopause, elle régularise les cycles, réduit les bouffées de chaleur et aide l'organisme à s'adapter aux bouleversements hormonaux.
  • Édulcorée avec du miel, elle soulage les asthmatiques, fluidifie les sécrétions bronchiques, améliorant ainsi les symptômes dans les cas de bronchite aiguë et chronique.

B-    Usage externe :

 En solution, spray ou bonbons dans le cas des affections buccales comme les maux de gorge ou les aphtes.

L’utilisation de la sauge est néfaste en cas de grossesse, allaitement, épilepsie (pour les extraits alcooliques a base de sauge), hypertension et cancer du sein.

 

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site